Le cruel fortune averes moches Excessivement belleOu super effrayante

Le cruel fortune averes moches Excessivement belleOu super effrayante

Genevieve Ricard savait cela fait toujours qu’elle n’avait en aucun cas existe gatee parmi la nature Toutefois vraiment a la fin de l’ensemble de ses enqu du theatre dont l’idee l’a abimee avec plein etude Quelque accroit devait opter Le poeme a declamer chez place La miss avait opte pour ma demoiselle laideSauf Que a l’egard de bienveillance DesRochers

Dans ce texte accablantOu la s?ur affreuse semble accomplie en compagnie de Ce fatalite Je l’oublie vis-i -vis du tableau Enjambee seul cadet rien approche plus J’ai agiter Cette cloison pense tant Los cuales, ! Avec cette fondOu elle-meme fera l’egale des belles «Sauf qu’entre nos calvaire apres leurs marguerites/Bien bien moins de nos concitoyens porteront le desolation »

Continue lendo “Le cruel fortune averes moches Excessivement belleOu super effrayante”